Adebayor demande le départ d’Hayatou

31/01/2010
Adebayor demande le départ d’Hayatou

C'est en rentrant de son entraînement avec Manchester City, samedi après-midi, qu'Emmanuel Adebayor a appris que le Togo serait privé des deux prochaines CAN sur décision de la Confédération africaine de football (CAF).
Joint par L'Equipe, le capitaine des Éperviers demande en termes très vifs le départ d'Issa Hayatou, le président camerounais de l'instance panafricaine qui a, selon le joueur, «totalement trahi» sa sélection. «M. Hayatou a beaucoup servi l'Afrique, dit Adebayor, mais aujourd'hui, il doit dégager. Cette décision est monstrueuse.»
Hayatou a expliqué la sanction en raison «d'interférences gouvernementales» ayant abouti au retrait de l'équipe de la CAN 2010, après le mitraillage de son bus (deux morts). «Ils se foutent de la gueule du monde, rétorque Adebayor.
C'est notre chef de l'État (Faure Gnassingbé) qui nous a envoyés à la CAN pour défendre les couleurs de notre nation. Il a jugé que la menace entourant notre sélection n'était pas écartée et il nous a rappelés au pays. Nous, nous sommes seulement des ambassadeurs. Nous étions obligés de rentrer, et il n'y avait rien à y faire.»

La décision de la CAF à également outré l'entraineur français du Togo, Hubert Velud qui en appelle aux instances internationales. «Je suis curieux de savoir si Platini et Blatter vont cautionner cette décision, a-t-il déclaré à L'Equipe. S'ils laissent passer ça, c'est la porte ouverte à un dysfonctionnement complet du foot. Je lance officiellement un appel aux instances internationales pour qu'elles réagissent.»
La Fédération togolaise, qui aura aussi droit à son amende de 50 000 dollars, va interjeter appel. Selon L'Equipe, il ne serait pas étonnant que la sanction qui frappe le Togo soit réduite, voire annulée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.