Adebayor fait toujours parler de lui

02/05/2007
Adebayor fait toujours parler de lui

Des responsables des ligues de football togolaises ont demandé la levée de la sanction à l'encontre de l'attaquant d'Arsenal Emmanuel Adebayor ainsi que deux de ses coéquipiers de la sélection nationale, a-t-on appris mercredi auprès de la Fédération togolaise de football (FTF).

"Les présidents des ligues ont demandé à la FTF de lever les sanctions prononcées à l'encontre des trois joueurs (...). Le bureau de la Fédération a pris acte de leur doléance", a déclaré sur les médias d'Etat, le porte-parole de la FTF, Lawson Gallus.Les responsables de ligues ont fait cette demande lors d'une séance de travail avec le bureau de la FTF et les membres de la commission chargée de rédiger les nouveaux textes devant régir le football togolais.

M. Gallus a indiqué le bureau de la FTF va se réunir dans les jours à venir, afin d'analyser la demande de ces responsables.

Le capitaine emblématique des "Eperviers" Emmanuel Adebayor, l'attaquant Kader Cougbadja (Jazira Abou Dhabi/EAU) et le défenseur Nibombé Daré (Mons/2e div. belge) ont été exclus de la sélection nationale le 25 mars pour "comportement d'indiscipline caractérisée".

Ils sont considérés comme les "meneurs" de la fronde des joueurs, qui réclament chacun 30 millions de francs CFA (45.735 euros) d'arriérés de primes du Mondial-2006 en Allemagne.

La décision de la FTF a ouvert ces derniers jours, une nouvelle crise entre dirigeants et joueurs, notamment les professionnels.

Le 16 avril, l'entraîneur de la sélection nationale du Togo, le Nigérian Stephen Keshi, a invité les dirigeants et joueurs au "dialogue", afin de trouver une solution à cette situation.

Les joueurs exclus pour leur part, se sont dit prêts à "négocier", mais avec le chef de l'Etat Faure Gnassingbé, "seule personne crédible" à leurs yeux, désavouant ainsi le bureau de la FTF.

La sélection togolaise avait été secouée durant ce Mondial-2006 par un conflit entre dirigeants et joueurs, à propos de promesses de primes non tenues.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.