Agbéyomé fait son entrée à la FTF

17/01/2007
Agbéyomé fait son entrée à la FTF

Tata Avlessi, le président de la Fédération togolaise de football (FTF) élu le 9 janvier a formé mardi sa nouvelle équipe, avec notamment la nomination de certaines personnalités pouvant l'aider à "mieux travailler".

Au total six personnalités ont été nommées dont l'ancien Premier ministre et candidat malheureux à la présidence de la FTF Kodjo Agbéyomé qui entre dans cette nouvelle équipe en qualité de conseiller spécial, chargé des relations extérieures, a indiqué le secrétaire général de la FTF, Espoir Komlan Assogbavi.  

Dans ce "cabinet" figurent également, l'ancien premier vice-président de la FTF Dogbatsè Winny nommé au poste de coordonnateur général de la FTF et le bâtonnier de l'ordre des avocats Me Alexis Akéréburu, conseiller juridique, chargé des relations avec les sponsors.

 

Tata Avlessi a été élu le 9 janvier lors d'un congrès extraordinaire supervisé par des experts de la Fédération internationale de football (Fifa) et de la Confédération africaine de football (Caf).

 

La Fifa avait exigé début novembre, le renouvellement des instances dirigeantes de la FTF et la refonte des textes en raison de la crise qui secoue le football togolais depuis plusieurs mois.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.