Akwaba !

21/07/2017
Akwaba !

10 jours de sport et de culture

La Côte d'Ivoire accueille à partir de ce vendredi pour 10 jours les 8e Jeux de la Francophonie. 4.000 sportifs et artistes venus de près de 80 pays sont présents.

La délégation togolaise est de composée de 53 personnes.

Culture, sport, solidarité, diversité et excellence sont les mots clés de ces Jeux. Une rencontre internationale où la recherche de la performance côtoie les valeurs universelles de la Francophonie.

Les Jeux combinent compétitions sportives et concours culturels avec au menu l'athlétisme, le handi-athlétisme, le basket-ball féminin, le football masculin, le judo, la lutte libre, la lutte africaine, le tennis de table et le cyclisme. 

Les compétitions concernent également les arts de la rue (hip-hop, marionnettes géantes, jonglerie), les arts visuels (peinture, sculpture, installations), la chanson, le conte, la danse de création, la littérature et la photographie, mais aussi la création "numérique" et la création "écologique" pour le développement. 

Le stade Félix Houphouët-Boigny située au Plateau accueille la cérémonie d'ouverture et les compétitions d'athlétisme. Le complexe a subi d'importants travaux de réhabilitation d'un coût de 1,6 milliard de Fcfa.

Les Jeux sont organisés sous l'égide de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) tous les quatre ans. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.