Année blanche pour les Eperviers ?

07/04/2008
Année blanche pour les Eperviers ?

Quelques jours après s'être réinstallé dans le fauteuil de président de la Fédération togolaise de football (FTF), Tata Avlessi a préconisé que le gouvernement étudie la mise sur pied d'une structure indépendante chargée de gérer les problèmes des Eperviers, l'équipe nationale. S'exprimant dimanche dans l'émission "plateau de la semaine" sur la TVT, M. Avlessi a souligné " que mis à part Adébayor Chéyi et Oloufadé Adékami, nous n'avons plus d'autres représentants valables sur le plan international. je pense qu'il faut sérieusement réfléchir à bâtir une nouvelle équipe solide même s'il faut passer une année blanche pour pouvoir le faire".

Tata Avlessi est également revenu sur les « péripéties » dont il a été victime ces derniers mois. « La page est tournée », a expliqué le patron de la FTF. Condamné par la CAF pour corruption d'arbitre ; il avait ensuite été totalement blanchi par le Tribunal arbitral du sport.Revenu à la présidence de la Fédération il y a une semaine, M. Avlessi ne va pas chômer. Outre la question des Eperviers, il y a la relance du championnat de premier et de deuxième division, le recrutement d'un entraîneur pour le team national, l'organisation d'un congrès pour adopter

les nouveaux statuts de la FTF et l'organisation d'un audit sur les comptes de la fédération.

Bref, c'est tout le football au Togo qui est à reconstruire.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.