Avlessi : "Si je suis coupable, je rendrai ma démission"

12/07/2007
Avlessi : "Si je suis coupable, je rendrai ma démission"

Tata Avlessi, le président de la Fédération de foot du Togo (FTF) a écopé de huit ans d'interdiction de toute activité dans le football par la Confédération africaine de football (CAF) pour tentative de corruption d'arbitres, a-t-on appris mercredi auprès de la FTF.

Tata Avlessi a été déclaré jugé "coupable" par une commission de discipline de la CAF d'avoir tenté de corrompre les arbitres du match Togo-Tunisie de la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations cadets en mars à Lomé.Il est indiqué que "les rapports déposés au niveau de la CAF font état d'une somme d'argent remise à Abdou Sarr (l'arbitre du match) par Attivi Cessi (arbitre international togolais) qui a déclaré agir au nom de M. Avlessi".

Le montant contenu dans l'enveloppe n'a pas été révélé.

Tata Avlessi, qui a la possibilité de faire appel aurès de la CAF de cette décision, a été élu président de la FTF en janvier lors d'une assemblée générale "extraordinaire", grâce à l'intervention de la Fédération internationale de football (Fifa) après une crise qui a secoué la sélection togolaise durant le Mondial-2006 en Allemagne.

Depuis quelques semaines, il est l'objet de critiques de la part des milieux professionnels et de la presse pour sa gestion solitaire de la FTF.

Dans la soirée, on a appris que Tata Avlessi allait faire appel de la décision.

"Je suis surpris (...) Je vais faire appel de cette décision", a t-t-il déclaré depuis Paris sur la radio privée Sport Fm.

"Si je suis coupable, je rendrai ma démission. Mais, je souhaiterais une confrontation avec les arbitres concernés, notamment le Togolais", a souligné le président de la FTF.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.