Benjamin Boukpéti rame pour attirer les sponsors

08/11/2010
Benjamin Boukpéti rame pour attirer les sponsors

La chasse aux sponsors est ouverte, mais convaincre les partenaires n’est pas si facile. Le médaillé olympique togolais, Benjamin Boukpéti (photo) en sait quelque chose.

Pour assurer son entrainement jusqu’aux JO de Londres en 2012, le kayakiste a besoin de 280 millions de Fcfa par an.

L’Etat togolais va participer à hauteur de 40%, le reste doit être financé par des entreprises.

Benjamin peut compter sur le soutien de la Brasserie du Bénin, sur celui de Getma, de la BTCI et de Togo Celluaire, mais ce n’est pas suffisant pour boucler le budget.

«Financièrement je ne suis pas parvenu à atteindre les objectifs fixés. Il me manque encore deux grands soutiens», a indiqué lundi Benjamin Boukpéti. Il s’est félicité de l’initiative prise par la BTCI.

La banque va en effet ouvrir un compte spécial « Jeux olymiques 2012 » grâce auquel les Togolais pourront devenir supporters officiels même avec un petit apport de 500 francs.

Le sportif quitte Lomé lundi pour entamer ses premiers entrainements le 17 novembre prochain en Australie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.