Bodjona : « Ne perdez pas de temps sur des querelles de personnes »

01/04/2008
Bodjona : « Ne perdez pas de temps sur des querelles de personnes »

Du beau monde mardi matin à Lomé au siège de la FTF. Pascal Bodjona, le ministre de l'Administration territoriale et président du comité de suivi desactions de la FTF, Antoine Folly, le ministre des Sports et le général Gnonfam, président du CNOT. Tous rassemblés pour assister au retour de Tata Avlessi à la tête de la Fédération.

"je ne suis pas venu pour régler des comptes. Au contraire, je remercie mes détracteurs, car leurs actions m'ont rendu mondialement célèbre" aexpliqué M. Avlessi dans son intervention.

Il a invité les acteurs du foot à enterrer la hache de guerre pour redonner une nouvelle dynamique au sport togolais. Le président de la FTF a rendu un hommage appuyé aux présidents des ligues et Clubs.

« Je ferai tout ce que j'ai promis lors de mon élection" a-t-il conclu.

Pascal Bodjona a pour sa part rappelé la vertu essentielle du football, le fair-play, avant d'insister sur la cohésion du bureau qui devra désormais conduire les affaires du foot au Togo. " Le comité ne ménagera aucun effort pour vous ramener à l'ordre si vous perdez du temps sur des querelles de personnes" a tancé le Ministre à l'endroit des membres du bureau réhabilité.

Tata Avlessi condamné pour corruption d'arbitre par la CAF a été lavé de toute accusation par le Tribunal arbitral du sport.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.