Bodjona : « Pas d'autre alternative qu'une nouvelle élection à la FTF »

29/10/2008
Bodjona :  « Pas d'autre alternative qu'une nouvelle élection à la FTF »

Le Comité de suivi moral du football togolais a justifié mardi la décision de la FIFA d'organiser de nouvelles élections à la tête de la FTF. Selon Pascal Bodjona, président du Comité et ministre de l'Administration territoriale, tout a été fait pour que l'union règne au sein des instances du foot ; en vain. Dans ce contexte, l'unique choix était d'organiser un nouveau scrutin pour parvenir à l'élection d'un équipe soudée travaillant pour le bien du football au Togo.

"Nous avons compris que les conflits de personnes prenaient le pas sur l'intérêt de notre football », a expliqué Pascal Bodjona. L'élection sera organisée sur la base des textes du congrès de sokodé avec un scrutin de listes.

« Il appartiendra aux présidents de ligues et clubs de désigner leurs dirigeants", a précisé M. Bodjona.

55 présidents de ligues et clubs voteront le 18 janvier prochain.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.