Boucle africaine : « Ce sera une grande course »

16/03/2008
Boucle africaine : « Ce sera une grande course »

Dimanche dernier, sur le parking de l'hôtel Mercure Sarakawa, l'ambiance était  aux retrouvailles entre le chef de l'expédition du Rallye Côte-Côte, Christian Dervieux, et les membres de la mission de reconnaissance de la « Boucle Africaine » qui traversera le Togo, le Burkina, le Mali, le Niger en novembre prochain.

Raoul Raymonids, chargé « Voiture Presse » sur le rallye fait partie de la mission de reconnaissance. Il livre ses premières impressions à l'issue de la mission. Que retenir après presque deux semaines de voyage sur le tracé de la course ?

Ça va être un magnifique rallye parce qu'on a des étapes de différentes qualités : de sable, de latérite, des endroits très rapides, des endroits qui le sont moins, et surtout des endroits dans le sable pour lesquels il faut avoir une conduite spéciale et qui rappelle le Paris Dakar. Et enfin, des paysages magnifiques qu'on a observé tout au long du parcours au Togo, au Burkina, en pays Dogon, au Bénin et encore au Togo avec ses plages sablonneuses. Que l'on soit en voiture ou en moto ce sera une grande course par sa diversité.

Les villages traversés étaient ils accueillants ?

Les gens aiment les véhicules tout terrain qui débarquent à l'improviste. C'était facile de discuter avec eux et moi qui connaît bien l'Afrique, j'ai retrouvé les qualités qu'on y découvre d'habitude.

Qu'est ce qui fait la particularité de votre rallye?

Les rallyes habituels qu'on connaît en Afrique traverse les pays désertiques : la Mauritanie, le Niger, le Mali. Notre parcours n'a pas encore été fait par d'autres rallyes. On est beaucoup plus en Afrique Noire, beaucoup plus ombragée, beaucoup plus verdoyante. Ce qu'on ne trouve pas nécessairement dans le Nord

C'est aussi un rallye qui va moins vite.

C'est une nouveauté. C'est une rallye de régularité, pas de vitesse, c'est imposé par l'organisation ce qui permet de voir. C'est un rallye en biphasé avec la vue du pays des habitants

© L'Union

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.