Boukpéti : « Le plus dur est à venir »

30/07/2012
Boukpéti : « Le plus dur est à venir »

Le Togolais Benjamin Boukpéti (photo), médaillé de bronze aux JO de Pékin en kayak slalom, s’est qualifié dimanche pour les demi-finales de Londres qui auront lieu mercredi. Une première partie très serrée, mais le sportif se déclare satisfait d’avoir franchi le premier barrage. Il va consacrer les deux jours qui viennent à des séances de préparation physique et mentale. Il peut compter sur le soutien de sa famille venue l’encourager.

Dans un entretien accordé lundi à republicoftogo.com, le seul pagayeur représentant le Togo, explique que le challenge à relever est encore plus haut qu’à Pékin en raison d’un niveau de plus en plus dense.

Republicoftogo.com : Quel est votre état d’esprit au lendemain des épreuves éliminatoires ?

Benjamin Boukpéti : Je suis soulagé d’avoir passé cette première étape. Mais c’est vrai que j’ai pris 7 ou 8 secondes dans le nez ce qui est énorme dans notre sport. J’ai deux jours de préparation avant les demi-finales pour me refaire un peu. J’espère faire mieux que sur les qualifications.

Quels sont les concurrents les plus dangereux ?

Benjamin Boukpéti : A voir les résultats de dimanche, l’Allemand et le Tchèque sont des adversaires sérieux ; le Français reste aussi parmi les favoris ; enfin il y a le Slovène 

Republicoftogo.com : Au terme des demi-finales mercredi, combien restera-t-il de sportifs engagés ?

Benjamin Boukpéti : On est 15 à être en demi-finales et il en restera 10 en finale.

Republicoftogo.com : Comment expliquer l’élimination si rapide de nations comme la Chine, les Etats-Unis ou l’Australie ?

Benjamin Boukpéti : Je crois que la plus grosse surprise, c’est l’élimination de l’Américain qui est quand même un bon pagayeur, régulièrement dans les 15 meilleurs mondiaux. C’est d’ailleurs la deuxième fois qu’il se fait avoir aux JO. Et ce n’est pourtant pas faute de moyens. Mais la concurrence est sévère et le niveau est très dense.

Republicoftogo.com : Le niveau de ces JO de Londres est-il supérieur à celui de Pékin ?

Benjamin Boukpéti : Les caractéristiques du sport de haut niveau, c’est que tout le monde progresse. Moi, j’ai progressé un peu moins vite que les autres car j’ai eu une préparation mouvementée. Ce que je constate par rapport à Pékin, c’est que le niveau est beaucoup plus dense. En 2008 il y a avait 4 ou5 sportifs qui étaient vraiment bons alors qu’aujourd’hui on a plus de 8 pagayeurs qui sont d’un excellent niveau.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Du porte à porte pour lutter contre le sida

Santé

27.989 habitants de Lomé sont directement touchés par le sida. La grande majorité est traitée par ARV.

Le PNUD est à un moment décisif de sa coopération avec le Togo

Développement

Helen Clark, la patronne du PNUD, s’est entretenu mercredi à Lomé avec le Premier ministre et le ministre de l’Economie et des Finances

Le combat d'Helen Clark contre la pauvreté

Développement

Helen Clark, l’Administrateur du PNUD, a entamé mercredi une visite de 24h au Togo. Au programme, un appui au PUDC et aux femmes.

Les tailleurs de pierre ont de l'avenir

Coopération

Dans la région des Savanes et de la Kara, la pierre est une ressource naturelle. Des jeunes sont formés aux techniques de taille.