Ca passe ou ça casse

28/11/2009
Ca passe ou ça casse

Un nouveau congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) se tiendra dimanche à Lomé avec l'espoir de mettre fin aux dissensions.

« C'est le congrès de la vérité ; je pense sincèrement que nous devons désormais nous orienter vers les préparatifs de la CAN plutôt que de nous attarder sur des querelles intestines », explique à republicoftogo.com Nimon Pacha, président  Fukpa FC de Sotouboua, un club de deuxième division.58 présidents de ligues et clubs doivent décider de la reconduction ou de la démission des membres du Bureau après des mois de conflits internes. Un conflit qui oppose le président de la FTF, Rock Gnassingbé, à son premier vice-président, Gabriel Améyi.

M. Améyi accuse Rock de pratiquer une « gestion opaque » et de faire preuve d' « autoritarisme »

« Depuis des moins, le Bureau ne se réunit plus et les décisions sont prises par une seule personne » explique sous couvert d'anonymat un membre important de la FTF.

Ce climat délétère et le manque d'efficacité de la Fédération a suscité la colère du président Faure Gnassingbé.  "C'est la dernière fois que ces hommes nous causent des problèmes, la prochaine fois nous allons nous entendre avec la FIFA pour les bouter dehors" avait-t-il déclaré en septembre dernier.

Le Togo est parvenu à se qualifier in extremis pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en Angola.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.