Congrès sans doute en juillet

15/04/2008
Congrès sans doute en juillet

Un congrès extraordinaire se tiendra au plus tard le 12 juillet pour l'adoption définitive des nouveaux textes devant régir notamment le fonctionnement de la Fédération togolaise de football (FTF), a-t-on appris mardi auprès de cette instance. "C'est une décision qui a été prise lors d'une réunion de l'instance dirigeante du football le week-end dernier", a indiqué un responsable de la FTF.

Par ailleurs, des instructions ont été également données afin que le nouveau sélectionneur des "Eperviers" (surnom donné à la sélection nationale) soit recruté dans un "bref délai".La sélection nationale n'a plus d'entraîneur depuis le départ en décembre du Nigérian Stephen Keshi, en fin de contrat.

Les textes qui régissent le football au Togo ont été élaborés en 1994 et n'étaient pas conformes aux normes internationales.

De nouveaux textes ont été adoptés en mai 2007 lors d'un congrès extraordinaire. Cependant, la Fédération internationale (Fifa) avait demandé d'y apporter certaines modifications.

La Fifa a en particulier recommandé que le secrétaire général de la FTF soit nommé sur proposition du président de cette instance et non plus élu au même titre que ce dernier, comme le prévoient les textes en vigueur.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.