Entourloupe à Manama

08/09/2010
Entourloupe à Manama

Un match amical a opposé mardi à Manama le Togo et le Bahreïn. Rencontre largement couverte par les médias locaux et présentée comme un test avant le début du grand championnat d’Asie de football.
Problème, les Eperviers - de retour du Botswana dimanche – ne se sont jamais rendus dans ce royaume du Golfe.
Les joueurs togolais présents sur la pelouse du stade de Rifa ne représentaient donc pas les Eperviers.
Contacté mercredi par republicoftogo.com, la Bahrain Football Association (BFA) , s’est déclarée « consternée » d’apprendre qu’elle s’était fait abuser par un agent qui avait vendu une prestation de l’équipe nationale du Togo, les Eperviers.

« Bien sûr, le très mauvais jeu des togolais, nous a surpris, mais de là à penser que nous avions à faire à une fausse équipe … », a expliqué l’un des membres de la BFA.

Du côté de la FTF et du ministre des Sports, Christophe Tchao, la surprise est totale. « Personne n’a jamais été informé d’un tel match », a souligné M. Tchao qui a décidé de mener l’enquête.
Les autorités de Manama ne comptent pas en rester là et vont se retourner contre l’agent organisateur de cette malheureuse opération qui nuit à l’image du foot à Bahreïn et au Togo.
En photo : la corniche à Manama

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.