Faux Eperviers : Salman n'a rien à se reprocher

13/02/2016
Faux Eperviers : Salman n'a rien à se reprocher

Cheikh Salman ben Ibrahim al Khalifa

Le candidat à la présidence de la FIFA, le bahreïni Cheikh Salman ben Ibrahim al Khalifa dément avoir été impliqué dans l’affaire de la venue d’une fausse équipe des Eperviers à l’époque où il dirigeait la Fédération nationale de football (BFA).

En 2010, un agent sportif étranger, Wilson Raj Perumal, avait organisé une rencontre amicale à Manama entre une fausse sélection nationale du Togo et l’équipe bahreïni. Le scandale avait fait grand bruit dans le milieu du football.

L’enquête menée à l’époque à Lomé avait mis à jour des complicités locales.

Du côté Bahreïni, on affirme avoir été victime du fixeur. Le pays a transmis l’ensemble des informations à la FIFA qui s’est retourné contre Wilson Raj Perumal.

A quelques semaines des élections à la FIFA cheikh Salman ne veut pas trainer de casseroles.

Sa candidature est soutenue par la Confédération africaine de football (CAF).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF noue de nouvelles alliances

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) tente de se reconstruire après des années d’errance et de gestion calamiteuse.

Nouvelle alerte à la méningite

Santé

Depuis le 1er janvier, 201 cas de méningite ont été identifiés au Togo. Le bilan actuel est de 17 morts dans 17 districts sanitaires.

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé. 

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.