Faux Eperviers : Salman n'a rien à se reprocher

13/02/2016
Faux Eperviers : Salman n'a rien à se reprocher

Cheikh Salman ben Ibrahim al Khalifa

Le candidat à la présidence de la FIFA, le bahreïni Cheikh Salman ben Ibrahim al Khalifa dément avoir été impliqué dans l’affaire de la venue d’une fausse équipe des Eperviers à l’époque où il dirigeait la Fédération nationale de football (BFA).

En 2010, un agent sportif étranger, Wilson Raj Perumal, avait organisé une rencontre amicale à Manama entre une fausse sélection nationale du Togo et l’équipe bahreïni. Le scandale avait fait grand bruit dans le milieu du football.

L’enquête menée à l’époque à Lomé avait mis à jour des complicités locales.

Du côté Bahreïni, on affirme avoir été victime du fixeur. Le pays a transmis l’ensemble des informations à la FIFA qui s’est retourné contre Wilson Raj Perumal.

A quelques semaines des élections à la FIFA cheikh Salman ne veut pas trainer de casseroles.

Sa candidature est soutenue par la Confédération africaine de football (CAF).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine. 

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.

Fermeture pour travaux

Sport

Offert par la Chine il y a 17 ans, le stade de Kégué à Lomé – le plus grand du Togo – sera entièrement réhabilité par le même pays.