Faux Eperviers : Salman n'a rien à se reprocher

13/02/2016
Faux Eperviers : Salman n'a rien à se reprocher

Cheikh Salman ben Ibrahim al Khalifa

Le candidat à la présidence de la FIFA, le bahreïni Cheikh Salman ben Ibrahim al Khalifa dément avoir été impliqué dans l’affaire de la venue d’une fausse équipe des Eperviers à l’époque où il dirigeait la Fédération nationale de football (BFA).

En 2010, un agent sportif étranger, Wilson Raj Perumal, avait organisé une rencontre amicale à Manama entre une fausse sélection nationale du Togo et l’équipe bahreïni. Le scandale avait fait grand bruit dans le milieu du football.

L’enquête menée à l’époque à Lomé avait mis à jour des complicités locales.

Du côté Bahreïni, on affirme avoir été victime du fixeur. Le pays a transmis l’ensemble des informations à la FIFA qui s’est retourné contre Wilson Raj Perumal.

A quelques semaines des élections à la FIFA cheikh Salman ne veut pas trainer de casseroles.

Sa candidature est soutenue par la Confédération africaine de football (CAF).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.

Inimaginable

Faits divers

Trois trafiquants togolais d’organes humains ont été arrêtés et présentés mardi à la presse. Ils avaient kidnappé un jeune de 14 ans.

Akakpo prend du champ

Sport

Le vice-capitaine des Eperviers et défenseur Serges Akakpo a décidé de mettre fin à sa carrière internationale après 9 ans de bons et loyaux services.

Bien mieux que beaucoup de médicaments

Santé

Surpoids, faiblesse sexuelle, asthénie, difficultés respiratoires. La solution à ces maux se trouve peut-être dans les boissons naturelles.