Faux Eperviers : Salman n'a rien à se reprocher

13/02/2016
Faux Eperviers : Salman n'a rien à se reprocher

Cheikh Salman ben Ibrahim al Khalifa

Le candidat à la présidence de la FIFA, le bahreïni Cheikh Salman ben Ibrahim al Khalifa dément avoir été impliqué dans l’affaire de la venue d’une fausse équipe des Eperviers à l’époque où il dirigeait la Fédération nationale de football (BFA).

En 2010, un agent sportif étranger, Wilson Raj Perumal, avait organisé une rencontre amicale à Manama entre une fausse sélection nationale du Togo et l’équipe bahreïni. Le scandale avait fait grand bruit dans le milieu du football.

L’enquête menée à l’époque à Lomé avait mis à jour des complicités locales.

Du côté Bahreïni, on affirme avoir été victime du fixeur. Le pays a transmis l’ensemble des informations à la FIFA qui s’est retourné contre Wilson Raj Perumal.

A quelques semaines des élections à la FIFA cheikh Salman ne veut pas trainer de casseroles.

Sa candidature est soutenue par la Confédération africaine de football (CAF).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.