Gabriel Améyi : « Harmonie et sérénité »

05/11/2010
Gabriel Améyi : « Harmonie et sérénité »

Les dirigeants du football togolais réunis depuis vendredi matin à l’Hôtel Sarakawa de Lomé ont élu Gabriel Améyi (photo) à la tête de la Fédération togolaise de football (FTF). Il a obtenu 33 voix.

M. Améyi est l'ancien premier vice-président de la FTF. Il avait face à lui deux autres candidats, Tétè Amouzou (0 voix), président du club de l'ASFOSA et Essoyaba Boukpessi (19 voix), ancien 2e vice-président de la Fédération.

Cette élection devrait mettre un terme à la crise qui secoue le monde du football depuis plusieurs années.

Aussitôt après sa victoire, Gabriel Améyi a dévoilé les grands chantiers auxquels il veut rapidement s’attaquer.

Il entend relancer très rapidement l’ensemble des championnats et des Coupes et faire du foot togolais une discipline compétitive, professionnelle et de haut niveau.

Pour atteindre cet objectif, M. Améyi veut mettre un accent particulier sur la réconciliation de tous les acteurs qui concourent à l’édification du football au Togo. « Ce que nous voulons, c’est l’harmonie et la sérénité », a-t-il dit.

Le ministre des Sports, Christophe Tchao a félicité le bureau élu et l’a encouragé à travailler en synergie avec tous les autres acteurs du football.

Composé de 12 membres, le Bureau exécutif de la FTF est élu pour un mandat de quatre ans.

Voir la vidéo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.