Histoire de poules : le championnat de D2 pourra enfin commencer

19/12/2013
Histoire de poules : le championnat de D2 pourra enfin commencer

L’affaire était mal engagée, mais le championnat de deuxième division pourra finalement démarrer le 28 décembre après l’accord intervenu entre certains clubs et la Fédération togolaise de football (FTF).

Les équipes de la Poule A (Régions Maritime et Plateaux) qui n’avaient pas accepté la formule de coupe proposée par la FTF ont demandé à scinder chacun des groupes en deux, à savoir Poule A1, Poule A2 puis Poule B1, Poule B2.

Les clubs de chaque groupe s’affronteront dans un mini championnat classique en aller et retour pendant 8 journées. Au final, 4 clubs de chaque Poule (A et B) se retrouveront en demi-finale. Les équipes victorieuses se rencontreront en finale de chaque Poule et les 2 vainqueurs seront automatiquement qualifiés pour la D1. 

Une finale nationale aura lieu entre le championnat de la Poule A et celui de la Poule B.

Un peu compliqué à comprendre, mais les choses deviendront plus évidentes dès le début du championnat.

Répartition de la Poule B

Poule B1 : Abou Ossé d’Anié, Agouwa de Koussountou, Odalou de Kabolé, Sara FC de Bafilo.

Poule B2 : ASCK de Kara, AS Binah de Pagouda, Tigre Noir de Cinkassé, AS Dankpen, Doumbé de Mango.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.