Houngbo : « Les Eperviers rentrent à la maison »

10/01/2010
Houngbo : « Les Eperviers rentrent à la maison »

Le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo a assuré que l'équipe nationale de football "doit rentrer" ce dimanche dans son pays et quitter la Coupe d'Afrique des nations en Angola, deux jours après la fusillade qui a fait au moins deux morts au sein de la délégation togolaise.
"Si à l'ouverture de la CAN (...), une équipe ou quelque personne se présente sous la bannière du Togo, ce serait une fausse représentation. L'équipe doit rentrer ce jour", a déclaré M. Houngbo à la presse, à sa résidence de Lomé.
"L'équipe doit rentrer. La décision du gouvernement est inchangée. C'est une décision mûrie depuis vendredi. Nous avons compris la démarche des joueurs qui voulaient exprimer une manière de venger leurs collègues décédés mais ce serait irresponsable de la part des autorités togolaises de les laisser continuer", a indiqué M. Houngbo.
Cette intervention du Premier ministre intervient alors que les joueurs avaient indiqué dans le nuit de samedi à dimanche leur volonté de participer à la Coupe d'Afrique des nations, qui s'ouvre dimanche soir, "en mémoire" des deux membres de la délégation tués lors du mitraillage du bus de l'équipe vendredi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.