Kégué : la pelouse en question

12/06/2015
Kégué : la pelouse en question

Le stade de Kégué

Rencontre choc le 14 juin à Lomé entre le Togo et le Liberia pour la première journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations (CAN 2017). Le premier match international pour les Eperviers désormais dirigés par le Belge Tom Saintfiet.

Des tensions étaient perceptibles ces derniers jours entre l’encadrement et certains joueurs, mais tout semble être rentré dans l’ordre ou presque.

C’est maintenant l’ancien vice-capitaine de la sélection, Serge Akakpo, qui crée la polémique. La pelouse du stade de Kégué (Lomé) où doit se dérouler la rencontre serait dans un état déplorable, a-t-il affirmé.

‘La pelouse n’est pas digne d’une équipe internationale qui se respecte. C’est notre outil de travail’, estime Serge Akakpo qui en appelle à la Fédération.

L’entretien d’un terrain de foot est une opération minutieuse et couteuse. Il faut scalper, drainer (surface et profond), arroser et décompacter. Le substrat doit être également amélioré. Bref, c’est un entretien quotidien réalisé par des techniciens spécialisés.

Correctement entretenu, le gazon naturel offre un confort de jeu inégalé et une espérance de vie pouvant dépasser les trente ans.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.