L’amertume de Kodjovi Obilale

08/01/2011
L’amertume de Kodjovi Obilale

Il y a un an, jour pour jour, le bus des Eperviers du Togo était attaqué par des séparatistes cabindais. On avait relevé deux morts et un blessé grave.
Le gardien de but Kodjovi Obilale (photo) touché au dos a subi sept interventions chirurgicales et poursuit sa rééducation en France. Ses chances de pouvoir rejouer sont faibles.
Un an après les tragiques évènements, Obilalé est amer. Il se dit abandonné par la FIFA et la Fédérations togolaise de football.
Oublié car n’étant pas une vedette internationale du football, mais joueur dans un modeste club amateur français (Pontivy), indique-t-il.
La FIFA a versé 65.000 euros au gardien et la FTF a pris en charge une partie de ses frais de rééducation.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.