L’amertume de Kodjovi Obilale

08/01/2011
L’amertume de Kodjovi Obilale

Il y a un an, jour pour jour, le bus des Eperviers du Togo était attaqué par des séparatistes cabindais. On avait relevé deux morts et un blessé grave.
Le gardien de but Kodjovi Obilale (photo) touché au dos a subi sept interventions chirurgicales et poursuit sa rééducation en France. Ses chances de pouvoir rejouer sont faibles.
Un an après les tragiques évènements, Obilalé est amer. Il se dit abandonné par la FIFA et la Fédérations togolaise de football.
Oublié car n’étant pas une vedette internationale du football, mais joueur dans un modeste club amateur français (Pontivy), indique-t-il.
La FIFA a versé 65.000 euros au gardien et la FTF a pris en charge une partie de ses frais de rééducation.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.