L’argent sur la table

14/10/2011
L’argent sur la table

Le ministère des Sports a reçu vendredi les 80 millions de Fcfa destinés aux 16 clubs de D1, a titre d’aide fournie par le gouvernement. Le championnat, interrompu depuis de longs mois, pourra donc reprendre le 22 octobre.

La remise des fonds s’est déroulée vendredi en présence du président de la Fédération togolaise de football (FTF), Gabriel Améyi, et du ministre des Sports, Christophe Tchao. 

"Nous exprimons toute la gratitude de la Fédération au président de la République et à son gouvernement pour cette subvention qui va nous permettre de démarrer dans de bonnes conditions ce championnat" a déclaré M. Améyi. 

Le ministre en a profité pour faire le point sur le processus de désignation d’un coach pour l’équipe nationale des Eperviers. 30 dossiers ont été reçus et 5 finalement retenus. Il s’agit de ceux de Stephen Keshi (Nigeria), Oscar Fullone Arce (Argentine) Didier Six (France), Patrice Neveu (France) et Amir Alagic (Bosnie).

"Nous allons leur demander trois choses, un certificat médical, un plan de travail et la prétention salariale, c'est sur ces bases que le prochain sélectionneur du Togo sera désigné", a précisé M. Tchao.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.