La CAF convoque Avlessi

26/07/2007
La CAF convoque Avlessi

Le président de la Fédération de football du Togo (FTF) Tata Avlessi, suspendu par la Confédération africaine de football (CAF) pour "corruption", sera entendu le 31 juillet au Caire (Egypte), a-t-on appris jeudi auprès de la FTF. "M. Avlessi sera une fois encore entendu par le jury de discipline au siège de la CAF au Caire", a déclaré Zep Kouété, le manager général de la FTF.

"Le président de la FTF sera accompagné d'un collège d'avocats togolais et français" a précisé M. Kouété.Tata Avlessi a écopé de huit ans d'interdiction de toute activité dans le football par la CAF pour tentative de corruption d'arbitres lors du match Togo-Tunisie de la dernière phase de la Coupe d'Afrique des nations cadets en mars à Lomé.

Les rapports, déposés à la CAF, font état d'une somme d'argent remise à Abdou Sarr (l'arbitre gambien du match) par Attivi Cessi (arbitre international togolais) qui a déclaré agir au nom de M. Avlessi.

Le montant contenu dans l'enveloppe n'a pas été révélé.

M. Avlessi qui a été toujours clamé son innocence dans cette affaire, a fait appel de la décision de la Commission de discipline auprès de la CAF.

Par ailleurs, cette commission a également décidé de suspendre "à vie" Abdou Sarr de toute activité relative au football et Attivi Cessi pour une durée de quatre ans.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.