La CAF n’a pas informé les autorités togolaises

30/01/2010
La CAF n’a pas informé les autorités togolaises

"Le comportement de la Confédération africaine de football (CAF) est inadmissible. C'est une institution qui se moque pas mal du Togo", s'enflamme un conducteur de taxi-moto au milieu d'un groupe de jeunes au grand carrefour de Dékon, l'un des quartiers "chauds" de Lomé.
Les réactions étaient vives samedi dans les rues de la capitale togolaise, après la décision de la CAF suspendant le Togo pour les deux prochaines Coupes d’Afrique des nations (CAN).
Toujours à Lomé, une vendeuse ambulante de pain renchérit: "la CAF ferait mieux de rayer le Togo de ses livres. Nous ne voulons plus prendre part aux activités de la CAF, car trop c'est trop".
"Je suis vraiment choqué par cette décision. J'ai l'impression que Issa Hayatou et ses acolytes ont des griefs contre le Togo", estime Elie Adji, responsable d'un club de deuxième division.
Jean Kossigan, membre de l'association des supporteurs de la sélection togolaise, se dit "scandalisé" par cette décision "arbitraire" de la CAF.
"C'est une aberration, la décision de la CAF", estime pour sa part Auguste Sagbo, le président d'Agaza de Lomé (2e div. togolaise).
Les autorités togolaises attendent la "notification" de la décision de la Confédération africaine de football (CAF) suspendant le Togo pour les deux prochaines Coupes d’Afrique des nations (CAN), a indiqué un responsable du ministère des sports.
"C’est par le biais des médias internationaux que nous sommes informés. Nous attendons une notification officielle de la décision de la CAF avant de nous prononcer", a déclaré un responsable du ministère des Sports sous le couvert de l’anonymat.
Selon des sources de la Fédération togolaise de football (FTF), la réaction du gouvernement ne tardera pas.
"Les concertations se poursuivent entre les responsables du sport et les autorités togolaises. Une déclaration sera rendue publique les heures à venir", promet un responsable de la FTF.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.