La FTF en pourparlers avec Keshi

30/01/2007
La FTF en pourparlers avec Keshi

La Fédération togolaise de football (FTF) a entamé depuis quelques jours, des discussions avec l'ex-entraîneur de la sélection nationale du Togo, le Nigérian Stephen Keshi, a-t-on appris mardi auprès de la FTF.

"Nous sommes en pourparlers avec Stephen Keshi pour qu'il reprenne la sélection nationale", a indiqué un responsable de la FTF, soulignant que le technicien nigérian est attendu à Lomé mardi. Stephen Keshi avait été limogé en mars 2006 pour "insuffisance de résultats", au lendemain de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2006) disputée en Egypte.

Le Togo avait terminé dernier de son groupe à l'issue du premier tour avec trois matches et autant de défaites.

"Les Eperviers" (surnom donné à la sélection nationale) n'ont plus d'entraîneur depuis le départ de son successeur, le sélectionneur Allemand Otto Pfister au lendemain du Mondial-2006 en Allemagne.

Le nouveau bureau de la FTF a rejeté le 15 janvier la nomination du Français Patrice Neveu à ce poste, marquant son désaccord avec le choix du ministère des Sports.

Le technicien français qui a séjourné plusieurs jours au Togo, est rentré vendredi dernier, après avoir rejeté les "nouvelles propositions" selon des sources proches de la FTF.

L'encadrement technique de la sélection nationale, qui dispute les qualifications de la CAN-2008 face au Bénin, au Mali et au Sierra Leone, est assuré pour l'instant par le "local" Kodjovi Mawuena.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.