La FTF sous tutelle

05/12/2009
La FTF sous tutelle

La descente aux enfers continue à la Fédération togolaise de football (FTF). Après la création en Conseil des ministres d’un Comité spécial chargé de piloter la participation de l’équipe du Togo à la CAN 2010 - qui limite de fait les prérogatives de la FTF – c’est au tour de la FIFA d’asséner un nouveau coup à la Fédération.
Selon l’agence de presse APA, la FIFA vient de mettre fin aux activités du bureau exécutif de la FTF et de créer un comité intérimaire.
Dans un courrier en date du 4 novembre 2009 adressé au secrétaire général de la FTF, David Kossi Reinhadrt et au ministre des Sports, Christophe Tchao, la FIFA indique que son comité exécutif réuni au Cap, en Afrique du Sud, le 3 décembre, a décidé de « de créer un comité intérimaire qui aura pour tâche jusqu’au 31 juillet 2010 de préparer les élections d’un nouveau bureau exécutif ».
Ce comité sera chargé également de gérer les affaires courantes de la FTF.
« Les personnes choisies (dans ce comité) ne pourront pas se présenter aux prochaines élections », précise la FIFA, indiquant avoir « pris acte » de la décision des délégués au congrès extraordinaire du 29 novembre 2009 d’organiser un nouveau congrès électif.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.