La FTF sous tutelle

05/12/2009
La FTF sous tutelle

La descente aux enfers continue à la Fédération togolaise de football (FTF). Après la création en Conseil des ministres d’un Comité spécial chargé de piloter la participation de l’équipe du Togo à la CAN 2010 - qui limite de fait les prérogatives de la FTF – c’est au tour de la FIFA d’asséner un nouveau coup à la Fédération.
Selon l’agence de presse APA, la FIFA vient de mettre fin aux activités du bureau exécutif de la FTF et de créer un comité intérimaire.
Dans un courrier en date du 4 novembre 2009 adressé au secrétaire général de la FTF, David Kossi Reinhadrt et au ministre des Sports, Christophe Tchao, la FIFA indique que son comité exécutif réuni au Cap, en Afrique du Sud, le 3 décembre, a décidé de « de créer un comité intérimaire qui aura pour tâche jusqu’au 31 juillet 2010 de préparer les élections d’un nouveau bureau exécutif ».
Ce comité sera chargé également de gérer les affaires courantes de la FTF.
« Les personnes choisies (dans ce comité) ne pourront pas se présenter aux prochaines élections », précise la FIFA, indiquant avoir « pris acte » de la décision des délégués au congrès extraordinaire du 29 novembre 2009 d’organiser un nouveau congrès électif.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.