La Mauritanie fait une seconde victime

08/01/2008
La Mauritanie fait une seconde victime

Après l'annulation du Dakar 2008 en raison de menaces terroristes pesant sur la Mauritanie, un autre rallye-raid se voit contraint de revoir sa road map. Il s'agit du Côte-Côte qui devait emmener en février prochain les concurrents de Lomé, au Togo à St Tropez en France en passant par plusieurs pays africains dont le territoire mauritanien.

Mais contrairement aux organisateurs du Dakar qui ont décidé d' annuler l'épreuve, les promoteurs du rallye Côte-Côte ont préféré repousser la date du départ à novembre 2008 et ont élaboré un nouvel itinéraire sur un parcours traversant « des pays accueillants et amicaux ».Ainsi, la nouvelle version du rallye prévoit une boucle Lomé-Lomé qui conduira les participants au Togo, au Burkina et au Mali.

Les organisateurs soulignent que « cette épreuve sera plus dense, plus rythmé, plus africaine, avec des étapes permettant d'apprécier la qualité de l'accueil et des bivouacs ».

La course se déroulera du 10 au 21 novembre 2008.

L'épreuve s'adresse à des véhicules (voitures, motos ou camions) récents ou anciens (plus de deux ans). Cette nouvelle disposition devrait faciliter l'engagement de plusieurs équipages africains.

Ecoutez l'interview de Christian Dervieux, organisateur du rallye, sur WRT

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.