La fédération à un nouveau président

10/01/2007
La fédération à un nouveau président

Adagio Tata Avlessi a été élu mardi à Lomé nouveau président de la Fédération togolaise de football (FTF).  Adagio Tata Avlessi, 41 ans, est président de l'Union sportive de Masséda (1re div. togolaise).

Adagio Tata Avlessi a été élu mardi à Lomé nouveau président de la Fédération togolaise de football (FTF) à l'issue d'un congrès "extraordinaire".  

Adagio Tata Avlessi, 41 ans, président de l'Union sportive de Masséda (1re div. togolaise) a obtenu 24 voix contre 14 à Kodjo Agbéyomé et 8 au président sortant, le colonel Rock Gnassingbé, après le second tour du vote des délégués présents aux élections statutaires de la FTF.

 

Quatrième candidat en lice, Auguste Sagbo, président de l'Agaza de Lomé, autre club de l'élite du football togolais a été éliminé au 1er tour de scrutin, avec 2 voix.

 

Espoir Komlan Assogbavi, l'un des quatre membres de la FTF ayant démissionné de leur poste au lendemain du Mondial-2006 en Allemagne, a été réélu au poste de secrétaire général de cette structure.

 

Au total, douze membres dont cinq conseillers ont été élus par quarante-sept délégués des clubs de première division, de deuxième division et des ligues, lors de ce congrès tenu dans un grand hôtel de Lomé sous haute surveillance policière.

 

Le Tunisien Slim Aloulou, membre exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) et le Belge Peters Jans, membre de la Commission de discipline de la Fédération internationale de football (Fifa) ont assisté à ces élections statutaires organisées et supervisées par une Commission électorale indépendante (CEI).

 

Le président de l'Union des fédérations ouest-africaines de football (UFOA), l'Ivoirien Jacques Anouma, le président du comité olympique togolais (CNOT), le général Zoumaro Gnofame, ainsi que les présidents des fédérations nationales de football du Bénin et du Ghana étaient également présents à Lomé.

 

M.Avlessi a, dans une brève déclaration à la presse, qualifié son élection à la tête de la FTF d'une "victoire du peuple togolais, la victoire de tous les acteurs du football togolais".

 

Le président sortant Rock Gnassingbé a pour sa part, promis d'aider la nouvelle équipe dans sa mission.

 

"Nous sommes appelés à nous aider parce que nous sommes tous des Togolais. Je suis prêt à apporter toute ma contribution pour aider la nouvelle équipe à faire mieux", a-t-il indiqué.

 

Peters Jans, de son côté, s'est dit "très satisfait" du déroulement de ces élections.

 

"Il appartient maintenant au nouveau bureau de s'occuper de la rédaction des nouveaux statuts. Car d'ici trois mois, une nouvelle assemblée générale sera organisée pour approuver ces nouveaux textes", a-t-il souligné.

 

Les textes qui régissent le football togolais ont été élaborés en 1994.

 

Le 10 novembre, la Fifa avait appelé à un renouvellement du bureau de la FTF, élaborant une feuille de route qui prévoyait notamment l'organisation d'"élections statutaires", suite à la crise qui secoue le football togolais depuis plusieurs mois.

 

La sélection togolaise avait été perturbée durant la phase finale du Mondial-2006 en Allemagne par une "guerre de primes" entre dirigeants et joueurs.

 

La question des primes avait déjà perturbé la préparation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2006) en Egypte, avant que le problème ne soit réglé grâce à la médiation d'une commission mise sur pied par les autorités togolaises.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.