La fin du purgatoire

05/10/2011
La fin du purgatoire

L’ancien président de la Fédération togolaise de football (FTF), Tata Adaglo Avlessi (photo), un temps accusé d’organiser des matchs truqués et de payer les arbitres, est totalement blanchi. La Confédération africaine de fooball va même lui verser 20.000 francs suisse de dommages et intérêt. Et une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Avlessi vient d’être nommé par l’UFOA (Union des Fédérations Ouest africaines de football) conseiller spécial du président. Une belle réhabilitation.

Republicoftogo.com : La CAF va vous verser des dommages et intérêts, trois ans après le verdict du TAS (Tribunal arbitral du sport) qui vous lavait de tout soupçons. Satisfait ?

Tata Avlessi : C'est un sentiment de joie qui m'anime, non pas pour des raisons financières, mais parce que la vérité a finalement triomphé dans cette histoire. Quand j'avais entrepris cette démarche auprès du TAS, beaucoup étaient sceptiques de l’issue et l'on estimait qu'il n'était pas possible pour un individu de gagner un procès contre une institution de la trempe de la CAF. Je m'en suis bien sorti, car je n’avais strictement rien à me reprocher. 

Une fois les 20 mille francs suisse payés, je les reverserai à une association caritative au Togo en faveur d’actions humanitaires. 

Ce qui m'importe, c'est que l'on comprenne que personne n'est au dessus de la loi. Suite à cette décision du TAS, j'ai repris mes activités dans le domaine du sport et justement j’ai été  nommé le 1er octobre conseiller spécial du président de l'UFOA, chargé des relations extérieures et du marketing. C’est pour moi une reconnaissance. Je voudrais donc saisir l'occasion pour remercier les médias et tous ce qui m'ont accompagné dans ce combat pour la manifestation de la vérité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.