Le foot a besoin d'un remède de cheval

15/02/2016
Le foot a besoin d'un remède de cheval

Guy Kossi Akpovy

Elu samedi dernier à la tête de la Fédération togolaise de football (FTF) Guy Kossi Akpovy ne veut pas perdre de temps. Après des mois de crise, c’est l’heure des grands chantiers. Il veut rapidement relancer les championnats et doter les Eperviers des moyens nécessaires à leur parcours international. Avec des résultats à la clé.

Republicoftogo.com : Quels sont les premières priorités ?

Guy Kossi Akpovy : Tout est prioritaire. Vous n’ignorez pas que le football togolais est malade. Il faut procéder à des soins d’urgence sur le plan sportif et administratif.

Republicoftogo.com : Qu’en est-il des championnats nationaux à l’arrêt ?

Guy Kossi Akpovy : Nous n’allons pas lésiner sur les moyens pour relancer les championnats au plus vite. D’ici le mois de mai nous espérons assister au redémarrage de la D1, D2 et D3

Republicoftogo.com : Quid des Eperviers

Guy Kossi Akpovy : J’ai déjà eu des contacts avec Shéyi Adebayor et Alaixys Romao. Je vais continuer avec les autres joueurs pour voir ce qu’il y a lieu de faire au niveau international. Et nous allons bien sûr avoir des discussions avec le sélectionneur et l’ensemble du staff technique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.