Le foot a besoin d'un remède de cheval

15/02/2016
Le foot a besoin d'un remède de cheval

Guy Kossi Akpovy

Elu samedi dernier à la tête de la Fédération togolaise de football (FTF) Guy Kossi Akpovy ne veut pas perdre de temps. Après des mois de crise, c’est l’heure des grands chantiers. Il veut rapidement relancer les championnats et doter les Eperviers des moyens nécessaires à leur parcours international. Avec des résultats à la clé.

Republicoftogo.com : Quels sont les premières priorités ?

Guy Kossi Akpovy : Tout est prioritaire. Vous n’ignorez pas que le football togolais est malade. Il faut procéder à des soins d’urgence sur le plan sportif et administratif.

Republicoftogo.com : Qu’en est-il des championnats nationaux à l’arrêt ?

Guy Kossi Akpovy : Nous n’allons pas lésiner sur les moyens pour relancer les championnats au plus vite. D’ici le mois de mai nous espérons assister au redémarrage de la D1, D2 et D3

Republicoftogo.com : Quid des Eperviers

Guy Kossi Akpovy : J’ai déjà eu des contacts avec Shéyi Adebayor et Alaixys Romao. Je vais continuer avec les autres joueurs pour voir ce qu’il y a lieu de faire au niveau international. Et nous allons bien sûr avoir des discussions avec le sélectionneur et l’ensemble du staff technique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.