Le foot a besoin d'un remède de cheval

15/02/2016
Le foot a besoin d'un remède de cheval

Guy Kossi Akpovy

Elu samedi dernier à la tête de la Fédération togolaise de football (FTF) Guy Kossi Akpovy ne veut pas perdre de temps. Après des mois de crise, c’est l’heure des grands chantiers. Il veut rapidement relancer les championnats et doter les Eperviers des moyens nécessaires à leur parcours international. Avec des résultats à la clé.

Republicoftogo.com : Quels sont les premières priorités ?

Guy Kossi Akpovy : Tout est prioritaire. Vous n’ignorez pas que le football togolais est malade. Il faut procéder à des soins d’urgence sur le plan sportif et administratif.

Republicoftogo.com : Qu’en est-il des championnats nationaux à l’arrêt ?

Guy Kossi Akpovy : Nous n’allons pas lésiner sur les moyens pour relancer les championnats au plus vite. D’ici le mois de mai nous espérons assister au redémarrage de la D1, D2 et D3

Republicoftogo.com : Quid des Eperviers

Guy Kossi Akpovy : J’ai déjà eu des contacts avec Shéyi Adebayor et Alaixys Romao. Je vais continuer avec les autres joueurs pour voir ce qu’il y a lieu de faire au niveau international. Et nous allons bien sûr avoir des discussions avec le sélectionneur et l’ensemble du staff technique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.