'Le foot marche sur la tête'

10/05/2016
'Le foot marche sur la tête'

Raymond Domenech, l'entraîneur de la sélection bretonne

L'Equipe de Bretagne de football, coachée par Raymond Domenech, devait jouer au Togo pour un match caritatif. Mais la sélection s'est finalement désistée, annonce mardi la radio Europe1.

Le match devait pourtant s'inscrire dans une tournée caritative en Afrique. L'Equipe de Bretagne de football devait affronter le Togo, le 22 mai à Lomé, mais s'est finalement désistée, faute d'un accord financier.

Jouer bénévolement ? C'est non. A l'annonce de cette nouvelle, le sélectionneur du Togo, le Français Claude Leroy, est dépité. 

‘Je n'arrive pas à comprendre tout le cinéma fait autour de cette tournée’ pour l'arrêter à moins de deux semaines du coup d'envoi, a-t-il dit. 

Selon une source, la "Skipailh Breizh" (sélection bretonne) réclamait environ 45.000 euros au Togo pour venir jouer. Pourtant le contrat était clair, selon Claude Leroy : ‘On a toujours parlé de le faire bénévolement. C'était soi-disant un match de bienfaisance, le foot marche sur la tête’, s'est énervé le sélectionneur du Togo, qui avait rassemblé depuis lundi 40 joueurs locaux pour monter une sélection.

La "Skipailh Breizh" doit (normalement) affronter le Ghana le 25 mai et le Burkina Faso le 28 mai. Domenech avait dit qu'il ne venait "pas en touriste" prendre les rênes de la Bretagne.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.