Le marathon de la maturité

19/04/2010
Le marathon de la maturité

Le grand marathon de l’indépendance se déroulera le 24 avril prochain dans les rues de Lomé. Il est organisé par la Primature, le Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC, en charge de l’organisation des festivités) et des sponsors.
« Ce sera un mélange de sport et de fête », explique le responsable du marathon, Charles Limaziè.
Republicoftogo.com : Ce marathon est-il réservé aux sportifs confirmés ?
Charles Limaziè : Non, pas du tout. Il est ouvert à tout le monde, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes. De nombreux prix seront décernés dont un billet+ hôtel pour Abidjan, des ordinateurs portables, des motos. C’est une course d’endurance, mais c’est également une grande fête.
Republicoftogo.com : Pour vous, le cinquantenaire, c’est quoi au juste ?
Charles Limaziè : C’est l’âge de la maturité et en même temps du questionnement.
Il me semble qu’aujourd’hui on a perdu de vue la dimension de cette âge. On a le devoir de s’interroger sur notre avenir et sur l’avenir de notre pays.
Je n’étais pas né au moment de l’indépendance.
J’imagine tout le chemin parcouru depuis 1960 et je pense que je dois m’impliquer davantage, et avec moi toute la population, pour que le Togo soit plus indépendant et plus développé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.