Le retour de Dossévi

07/11/2012
Le retour de Dossévi

Absent de la sélection nationale depuis l’attaque de Cabinda enjanvier 2010, Thomas Dossévi va retrouver ses coéquipiers de l’équipe nationale du Togo à la faveur du match amical contre le Maroc, le 14 novembre à Casablanca. 

Le sélectionneur Didier Six a annoncé mardi la composition de l’équipe

Gardiens : AGASSA Kossi (France / REIMS) TCHAGOUNI Baba (France/

DIJON) ; ATSU Mawugbe (Togo/ MARANATHA).

Défenseurs : NIBOMBE Daré (Belgique) ; OURO AKORIKO Sadate (Afrique du

Sud/ FREE STATE STARS) ; GAFFAR Mamah (Moldavie/ DACIA FC) ; AKAKPO

Serge (Slovaquie/ ZILANA FC) ; MANGO Sénah (France/ MARSEILLE) ;

BOSSOU Vincent (Vietnam/ FC SAIGON) ; DONOU Kokou(Togo/ MARANATHA) ;

DJENE Dakonam (Cameroun/ COTON SPORT).

Milieux  : AMEWOU Komlan (France/ NIMES) ; ROMAO Alaixys (France/

LORIENT) ; SALIFOU Moustapha () ; WOME Dove (Afrique du Sud/ FREE

STATE STARS) ; SEGBEFIA Kossi Prince (France/ AUXERRE) ; AMETEPE Kodjo

(Togo/ MARANATHA) ; AYITE Floyd (France/ REIMS) ; DAMESSI Kalen

(France/ LILLE) ; MANI Sapol (Algérie / CA BATNA) ;

Attaquants  : ADEBAYOR Sheyi (Angleterre/TOTTENHAM) ;AYITE Jonathan

(France / BREST) ; BOUKARI Razak (Angleterre /WOLVERHAMPTON) ; GILLES

Sunu (France/LORIENT) ; Thomas DOSSEVI (Schonbouri/THAÏLANDE) ; Placca FESSOU (Togo/AGAZA)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les bloggeurs ont rendez-vous à Togoville

Tech & Web

Initié par #Blog228, l’association des blogueurs togolais, le BlogCamp 2014 se déroulera à Togoville du 4 au 7 septembre.

L’Afrique telle qu’elle est

Culture

Journaliste et photographe, le Togolais Jean-Claude Abalo présente une belle expo photos sur l’Afrique.

Interpellation de Jonathan Fiawoo

Justice

Jonathan Fiawoo, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) a été interpellé mardi dans le cadre d'une enquête sur des détournements de fonds à la filiale togolaise d’Ecobank.

Le Kabyé et l’Ewé enseignées dès le primaire ?

Culture

Faut-il enseigner l’Ewé et le Kabyé dès le primaire, puis tout au long de la scolarité. C’est ce que préconise Togbui Adoli Agokoli IV.