Le retour de Kossi Agassa

02/10/2012
Le retour de Kossi Agassa

Les Eperviers du Togo affronteront le 14 octobre prochain au stade de Kégué de Lomé les Panthères du Gabon, en match retour comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013.

Le sélectionneur Didier Six veut mettre toutes les chances de son côté. Il a fait appel à Kossi Agassa (Reims) ; Emmanuel Shéyi Adébayor sera lui aussi sur la pelouse.

Le Togo avait fait match nul à Libreville le 8 septembre dernier.

Voilà la liste des 23 joueurs convoqués

Gardiens : Agassa Kossi (France/ Reims), Tchagouni Baba

(France/Dijon), Atsu Mawugbé (Togo/Maranatha).

Défenseurs : Nibombé Daré (Belgique/RBDB FC), Mama Gafar

(Moldavie/Dacia), Bossou Vincent (Viétnam/ FC Saïgon), Donou Kokou

(Togo/ Maranatha), Akakpo Serge (Slovenie/Zilina FC), Ouro-Akoriko

Sadate (Afrique du Sud/Free State Stars), Djene Dakonam

(Cameroun/Coton Sport).

Milieux : Salifou Moustapha(…),  Womé Dové (Afrique du Sud/ Free

States Stars), Amétépé Kodjo (Togo/ Maranatha), Amewou Komlan (France/

Nîmes), Romao Alaixys (France/Lorient), Mani Sapol (Algérie/CA Batna),

Segbefia Prince (France/ Auxerre), Ayité Floyd (France/Reims).

Attaquants : Adebayor Shéyi (Angleterre/Tottenham), Ayité Jonathan

(France /Brest), Gakpé Serge (France/Nantes), Boukari Razak

(Angleterre/ Wolverhampton), Damessi Kalen (France/ Lille).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.