Le tennis de haut niveau a tout pour réussir

30/04/2012
Le tennis de haut niveau a tout pour réussir

Un centre national d'entraînement "sport et études" a été inauguré samedi par le ministre des Sports, Christophe Tchao et le président de la Fédération togolaise de tennis (FTT), Atafeitom Tagba. Il est situé au stade omnisports de Lomé et sera opérationnel pour l’année scolaire 2012-2013.

A son démarrage, les installations pourront accueillir 6 jeunes joueurs avant de passer à 18.

Le centre dispose, bien sûr, de plusieurs terrains de tennis, de dortoirs, d’un complexe de gym et de salles mixtes pour les cours et les réunions.

La FTT ambitionne de faire du tennis un sport majeur au Togo, principalement auprès des jeunes. Elle bénéficie pour cela du soutien du gouvernement, de la Fédération internationale de tennis et de la Confédération africaine.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Comment Berlin revient en Afrique

Diplomatie

Il est paru. Le deuxième numéro de DiploMag, le trimestriel d’information du ministère des Affaires étrangères consacre un dossier à la coopération germano-togolaise et à la nouvelle stratégie de Berlin sur le continent africain.

Togo Cellulaire se charge de tout !

Tech & Web

Togo Cellulaire, premier opérateur mobile au Togo, a lancé mercredi ‘Recharge-moi’, un service qui permet aux clients de recharger à partir de leur numéro, le compte d’un autre abonné, autrement dit de lui fournir du crédit à partir d’une carte prépayée.

La propreté est de retour

Coopération

Dans le cadre de son soutien aux activités visant à faire de Lomé une ville plus propre, l’Ambassade des Etats-Unis, sur financement du Corps des ingénieurs de l’armée américaine (USACE), a accordé une subvention de 175.190 dollars pour la construction d’un centre de collecte et de transfert de déchets ménagers à Aflao-Sagbado (Lomé.) 

Explosion de la presse en ligne

Médias

Coûts de fabrication élevés, problèmes de distribution, diffusion internationale difficile, de plus en plus d’éditeurs togolais privilégient la version numérique au détriment du papier.