Les Eperviers sans Adebayor

02/12/2012
Les Eperviers sans Adebayor

L'international togolais Emmanuel Adebayor ne jouera pas la CAN 2013 prévue du 19 janvier au 10 février en Afrique du sud, indique samedi le site Eurosport.

"Emmanuel Shéyi Adebayor, capitaine des Eperviers, porte à la connaissance du public sportif togolais qu'il suspend provisoirement sa carrière internationale au sein de l'équipe nationale du Togo et du coup ne participera pas à la prochaine coupe d'Afrique des Nations (CAN) en Afrique du Sud", indique un communiqué de presse du chargé de communication du joueur, dont l'AFP a eu copie.

Adebayor, dénonce "l'ambiance un peu malsaine qui règne dans le nid des Eperviers" (surnom de la sélection) tout en précisant que "cette décision est indépendante de sa volonté étant donné que son ambition est de remporter la prochaine CAN avec son pays le Togo"

Le joueur remet également en cause le programme de préparation "qui n'augure pas d'une bonne prestation à la CAN".

Emmanuel Adebayor, qui a fait part de sa décision au sélectionneur (NDRL: le Français Didier Six) présente "ses excuses au public sportif togolais et souhaite bonne chance aux Eperviers".

La Fédération togolaise de football (FTF), a indiqué pour sa part n'avoir reçu pour l'instant aucune notification officielle de la part du joueur.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Inauguration du Royal Lomé Plazza

Économie

Après plus d’un an de retard sur le calendrier, le Royal Lomé Plazza ouvrira ses portes mercredi. Un soft opening d’un mois est prévu.

30 ans et pas une ride

Culture

‘Et demain l’Afrique’, l’ouvrage de référence publié en 1985 par Edem Kodjo, ancien Premier ministre togolais, connaît une seconde jeunesse.

Adebayor a la fibre pour les nouvelles technos

Tech & Web

Emmanuel Adebayor, l’attaquant de Tottenham, s’intéresse aux technologies de l’information. Pense-t-il déjà à sa reconversion ? 

Un an pour déployer la fibre optique

Tech & Web

Le gouvernement a lancé le 10 mars dernier le projet e-gouvernement qui prévoit, entre autres, de raccorder 500 bâtiments administratifs par fibre optique.