Les Eperviers sans Adebayor

02/12/2012
Les Eperviers sans Adebayor

L'international togolais Emmanuel Adebayor ne jouera pas la CAN 2013 prévue du 19 janvier au 10 février en Afrique du sud, indique samedi le site Eurosport.

"Emmanuel Shéyi Adebayor, capitaine des Eperviers, porte à la connaissance du public sportif togolais qu'il suspend provisoirement sa carrière internationale au sein de l'équipe nationale du Togo et du coup ne participera pas à la prochaine coupe d'Afrique des Nations (CAN) en Afrique du Sud", indique un communiqué de presse du chargé de communication du joueur, dont l'AFP a eu copie.

Adebayor, dénonce "l'ambiance un peu malsaine qui règne dans le nid des Eperviers" (surnom de la sélection) tout en précisant que "cette décision est indépendante de sa volonté étant donné que son ambition est de remporter la prochaine CAN avec son pays le Togo"

Le joueur remet également en cause le programme de préparation "qui n'augure pas d'une bonne prestation à la CAN".

Emmanuel Adebayor, qui a fait part de sa décision au sélectionneur (NDRL: le Français Didier Six) présente "ses excuses au public sportif togolais et souhaite bonne chance aux Eperviers".

La Fédération togolaise de football (FTF), a indiqué pour sa part n'avoir reçu pour l'instant aucune notification officielle de la part du joueur.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un truc de malade !

Culture

25.000 spectateurs ont assisté jeudi à Nosy Be (Madagascar) au concert des Toofan. Les intéressés n'en reviennent pas encore.

Ne pas prendre les Requins pour des poissons rouges

Sport

‘Le match contre Djibouti n’est pas un match facile. Les Requins valent mieux que ce qu’on pense d’eux’, a affirmé jeudi le coach des Eperviers.

Eclairage public : vers le tout solaire

Développement

Villes et villages du Togo seront bientôt équipés de 13.000 lampadaires solaires ; plus de 7.000 sont en cours d’installation.

Le numérique au cœur du développement

Tech & Web

Le Togo, comme le reste de l’Afrique, doit placer le numérique au coeur du développement socio-économique, estime Cina Lawson dans un entretien à Forbes.