Les footballeurs togolais craignent pour leur sécurité

11/03/2016
Les footballeurs togolais craignent pour leur sécurité

Tension maximum des forces de sécurité tunisiennes

Vingt-deux jihadistes ont été abattus lundi dernier dans la triple attaque de Ben Gardane, une ville tunisienne frontalière de la Libye. 49 terroristes ont été abattus et sept autres arrêtés depuis ces attaques.

Le bilan est de 19 morts côté policiers, militaires et civils.

Cette situation sécuritaire inquiète les responsables de la Fédération togolaise de football (FTF) à quelques jours d’une rencontre entre les équipes du Togo et de Tunisie prévue à Monastir le 25 mars prochain.

La FTF a demandé à la Confédération Africaine de Football (CAF) de délocaliser le match dans un autre pays.

‘Les autorités togolaises sont préoccupées face à la recrudescence des attaques sur le territoire tunisien déjà en état d’urgence, à l’approche de cette confrontation… Certes, la ville de Monastir désignée pour abriter la rencontre, est épargnée, mais la situation sécuritaire reste une préoccupation majeure pour les autorités togolaises’, indique Pierre Lamadokou, le secrétaire général de la Fédération.

Jouer la peur au ventre n’est pas la meilleure des situations, explique-t-on à la FTF.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.