Les vrais chiffres de la CAN

18/05/2010
Les vrais chiffres de la CAN

A la veille de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN) en Angola en début d’année, les autorités avaient créé un fonds spécial destiné à permettre aux joueurs de participer à la compétition dans de bonnes conditions.
On connaît la suite, attaque contre le bus des Eperviers au Cabinda, puis retrait pur et simple.
Mais qu’est-il advenu de l’argent récolté ?
Le Comité de mobilisation CAN 2010 vient justement de rendre public son rapport financier.
Sur un budget initial de 2 milliards de francs CFA, les fonds collectés s’élèvent à plus d’un milliard 250 millions de francs.
Plus de 600 millions ont été alloués pour payer les primes des joueurs, 50 millions pour dédommager les familles, 119 millions pour le transport des joueurs. Soit 54% du budget consacré aux primes et à l’indemnisation des familles des victimes.
Le solde a été utilisé pour payer la facture d’hospitalisation de Kodjovi Obilalé et son évacuation d’Afrique du Sud vers la France.
Le président du Comité de mobilisation, Winny Dogbatsè (photo), a expliqué que d’autres imprévus étaient venus s’ajouter et avaient occasionné des dettes auprès de certaines banques.
Il a, en outre, indiqué que « l’Opération Ciment Eperviers » n’avait pu permettre de couvrir toutes les dépenses.
La présentation du rapport financier met officiellement fin au mandat du Comité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.