Muandumba et Hayatou hors jeu !

29/01/2010
Muandumba et Hayatou hors jeu !

Le ministre des sports de l'Angola Gonçalves Muandumba, lors d'une intervention vendredi à l'assemblée générale de la Confédération africaine de football (CAF), a tenu à "présenter ses excuses pour les petits incidents" survenus lors de la CAN-2010 organisée par son pays.
"Nous avons tout fait pour que cette grande manifestation se déroule de la meilleure façon possible même si nous n'avons pas été à l'abri de petits incidents pour lesquels j'aimerai présenter nos excuses", a déclaré M. Muandumba, en présence de Joseph Blatter, le président de la Fédération internationale de football (FIFA), et d'Issa Hayatou (photo), le président de la CAF.

M. Hayatou a félicité l'Angola et les arbitres avant que le président de la FIFA Joseph Blatter ne s'émeuve de l'attaque meurtrière du bus de l'équipe du Togo.
"Je ne peux passer sous silence un récent évènement, un choc pour le monde du football qui pour la 1re fois a été pris pour cible par des questions politiques, a réagi M. Blatter. Cela fait très mal et je présente mes condoléances aux familles des victimes".
Après avoir demandé "une minute de silence" de quelques dizaines de secondes seulement pour les deux décès de la délégation togolaise, M. Hayatou a surtout tenu a "féliciter l'Angola et les arbitres, critiqués plus qu'à leur tour".
Les 53 pays de la CAF sont réunis vendredi à Luanda au centre de congrès de Talatona pour leur assemblée générale avant la fin de la CAN-2010 dimanche à l'issue de la finale entre le Ghana et l'Egypte.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Système électronique de suivi du courrier

Tech & Web

La société des postes du Togo a lancé son service ‘Post Tracker’. Pour les clients, c'est l'assurance de la traçabilité. 

CAN 2017 : tirage au sort le 19 octobre

Sport

Les têtes de série pour la Coupe d'Afrique des nations 2017 ont été désignées mardi. Le Togo se trouve dans le Pot 4 avec l'Ouganda et le Zimbabwe, notamment.

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.