Obilalé : « Je pense à 98% pouvoir rejouer »

13/03/2010
Obilalé : « Je pense à 98% pouvoir rejouer »

Kodjovi Obilalé, blessé par balles dans un attentat avant le début de la Coupe d'Afrique des nations en Angola, est arrivé samedi à Lorient (Morbihan) après deux mois d'hospitalisation en Afrique du Sud et envisage de demander réparation en justice, a-t-il indiqué.
Le footballeur, qui évolue à Pontivy (CFA), a atterri à Paris puis a rejoint la Bretagne à bord d'une ambulance qui l'a directement conduit à l'hôpital Bodélio de Lorient pour examens.
"Maintenant, ce qui m'est arrivé est dur pour moi et pour ma famille et je ne sais pas de quoi sera fait l'avenir même si je pense à 98% pouvoir rejouer. Il faut que je me relève vite et que je trouve un bon avocat et de bons arguments" pour une action judiciaire, a-t-il ajouté, la voix fatiguée.
La plainte pourrait viser "le pays organisateur", l'Angola, ou "la CAF (Confédération africaine de football)", a précisé le joueur originaire du Togo, qui ne peut pas encore marcher et doit prendre des médicaments contre la douleur.
Après quelques jours en observation à Lorient, Obilalé doit rejoindre le centre de rééducation de Kerpape sur la côte morbihannaise, a indiqué le président de son club, Philippe Le Mestre.
Obilalé, 25 ans, avait été blessé par balles au dos et à l'abdomen lors de l'attaque du bus de la sélection togolaise le 8 janvier par des séparatistes dans l'enclave du Cabinda, deux jours avant le coup d'envoi de la CAN-2010. Deux membres de l'encadrement togolais avaient été tués.
Le joueur avait été hospitalisé à Johannesburg (Afrique du Sud) le lendemain.
Son retour en France a été retardé en raison de désaccords sur le financement de son transport à bord d'un avion spécialement aménagé. C’est finalement le gouvernement togolais qui a payé le rapatriement ; l’Angola n’ayant pas honoré sa promesse.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.