Ouf ! ils sont partis

09/10/2009
Ouf ! ils sont partis

Les Eperviers ont finalement quitté Lomé jeudi soir par bus pour l'aéroport de Cotonou, destination Yaoundé au Cameroun où ils affronteront samedi les Lions indomptables. Les joueurs ont patienté une bonne partie de l'après-midi dans le hall de l'Hôtel Sarakawa sans savoir comment ils seraient acheminés au Cameroun. Aux dernières nouvelles, l'équipe aurait raté l'avion !

« La FTF est informée de la rencontre depuis un mois, mais manifestement elle n'a pas eu assez de temps pour préparer notre déplacement », confiait un joueur manifestement exaspéré par l'absence d'organisation. Et un de ses coéquipiers d'ajouter que des voyages dans le cafouillage le plus total avec un périple de nuit n'était pas forcément le mieux pour la condition physique des joueurs. « Ca ce passe toujours comme ça. C'est l'impréparation la plus totale ; il n'y a que les matchs à domicile qui se déroulent normalement. Mais après tout, si tout était nickel chrome, le Togo ne serait plus le Togo », explique l'une des star de l'équipe togolaise.

Hubert Velud (photo), le technicien français est du voyage. Avant le départ, il a organisé trois séances d'entraînement à Lomé.

Rappelons que la rencontre de samedi compte pour les éliminatoires combinés de la Coupe du monde et de la CAN 2010.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.