Pas question de virer l’entraîneur

21/02/2011
Pas question de virer l’entraîneur

Très critiqué par la presse pour absence de résultats, Thierry Froger, le sélectionneur des Eperviers, conserve son poste. C’est ce qu’a indiqué lundi le ministre des Sports, Christophe Tchao. Pas question d’un limogeage en pleine phase de sélection pour la Coupe d’Afrique 2012.
« Nous avons demandé à Froger de remplir un objectif : celui de la qualification du Togo à la CAN. L’entraîneur nous a rassuré sur une victoire de l’équipe lors du prochain match. Compte tenu du contrat signé avec Thierry Froger, si on le licencie aujourd’hui, il faudra payer d’importants dommages et intérêts », a déclaré le ministre.
Jean Thyssen, le précédent entraineur, réclame à la Fédération 500 millions de Fcfa pour rupture de contrat. Le Togo ne tient certainement pas à se retrouver dans la même situation.
«On est lié par un contrat de travail et d’objectif, c’est la qualification. Il peut y avoir des hauts et des bas, mais la finalité, c’est la qualification du Togo », a encore souligné M. Tchao.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.