Reprise du championnat le 4 février

19/01/2007
Reprise du championnat le 4 février

Le championnat du Togo qui avait été interrompu le 26 novembre à la 10e journée en raison d'une "situation de crise" dans le football togolais reprendra finalement ses droits le 4 février, a indiqué vendredi la Fédération togolaise de football (FTF).

Les dissensions internes enregistrées au sein de l'ancien bureau de la Fédération togolaise de football (FTF) avant et après le Mondial-2006 en Allemagne avaient contraint la Fédération internationale de football (Fifa) à élaborer une feuille de route qui prévoit notamment le renouvellement du bureau fédéral de la FTF et la refonte des textes qui régissent le football au Togo.  

Un grand pas a été franchi le 9 janvier dans la mise en oeuvre de cette feuille de route avec l'élection d'un nouveau bureau, dirigé par Tata Avlessi qui a succédé au colonel Rock Gnassingbé.

 

Le championnat du Togo, qui a débuté le 23 septembre dernier, regroupe seize clubs.

 

 

Classement

 

1. ASKO 24 pts

 

2. Maranatha 21

 

3. Etoile Filante 18

 

4. US Koroki 17

. AS Togo Port 17

 

6. US Masséda 15

 

7. AS Douanes 14

 

8. AC Merlan 12

 

9. Sèmassi 11

. Kotoko 11

 

11. Dyto 10

. Agaza 10

 

13. Athlétic Club 9

 

14. Togo Télécom 8

 

15. Abou Ossé 7

 

16. Doumbé 6

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.