Séyi Mèmène prend les commandes de la FTF

23/12/2009
Séyi Mèmène prend les commandes de la FTF

La FIFA, en accord avec la CAF, a décidé de nommer Séyi Mèmène, président du comité intérimaire de la Fédération togolaise de football (FTF).
La FIFA avait mis fin début décembre aux activités du bureau exécutif de la FTF et décidé de créer un comité intérimaire.
Dans un courrier en date du 4 décembre 2009 adressé au secrétaire général de la FTF, David Kossi Reinhadrt, et au ministre des Sports, Christophe Tchao, la FIFA indiquait que son comité exécutif réuni au Cap, le 3 décembre, avait décidé de « de créer un comité intérimaire qui aura pour tâche jusqu’au 31 juillet 2010 de préparer les élections d’un nouveau bureau exécutif ».

Ce comité sera chargé également de gérer les affaires courantes de la FTF.

« Les personnes choisies (dans ce comité) ne pourront pas se présenter aux prochaines élections », précisait la FIFA, indiquant avoir « pris acte » de la décision des délégués au congrès extraordinaire du 29 novembre 2009 d’organiser un nouveau congrès électif.
Le 2 décembre dernier en Conseil des ministres, le gouvernement avait déjà pris les choses en main dans la perspective de la participation du Togo à la CAN 2010 en créant un comité ad hoc de supervision, un comité d’organisation et un comité de mobilisation de fonds.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.