« Tata Avlessi est animé par un sentiment de devoir »

19/03/2008
« Tata Avlessi est animé par un sentiment de devoir »

Faure Gnassingbé a reçu lundi le président -réhabilité- de la Fédération togolaise de football Tata Avlessi. Accompagné de son avocat Me Alexis Akéréburu, M. Avlessi a indiqué qu'il était aller remercier le chef de l'Etat pour son soutien dans l'affaire qui l'a opposé à la CAF et dont il vient de sortir entièrement blanchi. Me Alexis Akéréburu revient sur cette affaire et dénonce le comportement irresponsable de la Confédération africaine de football (CAF).

##S_B##Alexis Akéréburu :

D'abord deux observations. La procédure menée par les instances de la CAF est une constellation d'erreurs de droit. Ils se sont fondés sur des faits totalement inexacts qui sont à la limite du mensonge. Ensuite, je me félicite que le Tribunal arbitral du sport, composé d'éminents juristes, ait été en mesure de dire le droit. C'est aujourd'hui un sentiment de fierté qui m'anime.

Quelle a été la teneur de vos discussions hier avec le président Faure Gnassingbé ?

Alexis Akéréburu :

Le président nous a félicité pour la qualité du travail accompli dans cette affaire. Il a ensuite prodigué des conseils pour aller dans le sens d'une réconciliation et de l'apaisement afin que toute la famille du football togolais se réunisse pour porter encore plus haut le flambeau du football

Lavé de tout soupçon, Tata Avlessi a-t-il encore le cŒur à diriger la Fédération ?

Alexis Akéréburu :

Mon client est surtout animé par un sentiment de devoir. Il veut travailler au développement du football togolais, renforcé par le soutien apporté par les autorités et par la population. Se retirer de son poste aurait été une ingratitude à leur égard, estime-t-il.

ECOUTEZ L'INTERVIEW SUR WRT RADIO

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.