Tata Avlessi y croit encore

08/09/2007
Tata Avlessi y croit encore

L'ancien président de la Fédération de foot du Togo (FTF) Tata Avlessi, suspendu "à vie" de toute activité dans le football par la Confédération africaine de football (Caf), va saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS), a-t-on appris samedi auprès de ses proches. "M. Avlessi a décidé d'aller loin dans cette affaire. Il va saisir le Tribunal arbitral du sport", a déclaré Aimé de Souza, son chargé d'affaires.

"Ses avocats sont déjà à pied d'oeuvre et les dossiers seront déposés les jours à venir", a-t-il indiqué.Le Jury d'appel de la Caf a rejeté le 3 septembre l'appel formulé par Tata Avlessi et "aggravé la sanction initialement prononcée", selon la décision de la Caf, rendue publique à Lomé.

Il est indiqué que "les rapports déposés au niveau de la Caf font état d'une somme d'argent remise à Abdou Sarr (l'arbitre Gambien du match) par Attivi Cessi (arbitre international togolais) qui a déclaré agir au nom de M. Avlessi".

Jugé "coupable" en juillet dernier par une commission disciplinaire de la Caf d'avoir tenté de corrompre les arbitres du match Togo-Tunisie de la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations cadets en mars à Lomé, M. Avlessi avait écopé de huit ans d'interdiction de toute activité dans le football.

L'ancien président de la FTF a toujours clamé son innocence dans cette affaire. Les deux arbitres ont également écopé de la même sanction.

Basé à Lausanne (Suisse), le TAS a pour mission principale de trancher les litiges juridiques survenant dans le domaine du sport.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.