Un comité provisoire va administrer la Fédération

28/07/2007
Un comité provisoire va administrer la Fédération

Le Comité national olympique togolais (CNOT) a décidé de créer un Comité provisoire chargé de gérer la Fédération togolaise de football (FTF) pendant les six prochains mois. Cette décision fait suite à la crise née de la suspension pour huit ans du président de la FTF, Tata Adaglo Avlessi, par la Confédération africaine de football (CAF) pour corruption d'arbitres.

Composé de 11 membres, le comité est présidé par le ministre des Petites et Moyennes entreprises et de la Promotion de la Zone franche, Bernard Edjaide Walla, par ailleurs président de l'équipe de l'ASKO, un club de première division au Togo.Le comité a pour mission de préparer les échéances sportives qui attendent le pays, notamment la phase finale de la Coupe du monde des cadets à laquelle le Togo prendra part en août et les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) dont la phase finale est prévue au Ghana en 2008.

Il devra également organiser, "dans un délai n'excédant pas six mois", l'élection du bureau de la FTF, une instance actuellement minée par une guerre de succession et des conflits de personnalité.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.