Un parcours exemplaire

09/04/2007
Un parcours exemplaire

L'ancien international togolais Salou Tadjou décédé lundi à Lomé des suites d'une longue maladie et inhumé samedi est considéré par les Togolais comme l'un des grands joueurs ayant marqué l'histoire du football du Togo. Mort à 33 ans, le "capito" (surnom donné au capitaine d'une équipe), comme l'appellent souvent ses amis, a embrassé sa carrière à l'âge de 16 ans, avec "La Modèle" de Lomé, un club de première division. Après une brillante saison, il évoluera ensuite au sein d'Agaza, un des grands clubs de la capitale togolaise qu'il conduira en 1994 en demi-finale de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe (l'actuelle coupe de la Confédération africaine de football).

Ses prestations lors de cette compétition africaine ont séduit plusieurs clubs africains, notamment ceux du nord du continent."Salou avait séduit également beaucoup de clubs européens pendant cette période, mais il a préféré rester en Afrique", témoigne un entraîneur de club de première division.

Il a entamé sa carrière professionnelle en Tunisie où il a évolué au sein du Club Africain de Tunis.

Mission bien accomplie, l'ex-capitaine des "Eperviers" (surnom donné à la sélection nationale du Togo) sera ensuite sollicité par le club Servette de Génève, une formation avec laquelle il a remporté en 1999 le titre de champion de Suisse.

Son parcours professionnel a séduit en 2000, l'ex entraîneur des Eperviers, Banna Tchanilé qui l'a retenu pour la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2000) au Ghana.

Nommé capitaine durant cette compétition, Salou Tadjou a su bien conduire la sélection nationale.

"Salou est un grand frère que je respecte. Il possédait assez de qualité (...) En tout cas, c'est un grand joueur qui m'a beaucoup marqué ces derniers temps, après son retour au pays", confie Evariste, un joueur d'un club de première division.

Salou Tadjou est rentré à Lomé en 2002 où il a repris le championnat national avec Agaza, son ancien club avant de rejoindre AS Douanes puis l'Etoile Filante de Lomé.

Défenseur incontestable, il fera une fois encore partie de la sélection nationale lors des qualifications combinées à la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2006) et au Mondial-2006.

Il a disputé la première rencontre du Togo face à la Zambie avant d'être écarté par le sélectionneur nigérian Stephen Keshi.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.

Mariachis, tequila et internet

Tech & Web

Le Forum annuel sur la gouvernance de l’Internet s’est ouvert mardi à Guadalajara, berceau des mariachis et de la tequila.