Un tournoi de blitz en ligne le 16 mars

16/02/2014
Un tournoi de blitz en ligne le 16 mars

La Fédération togolaise des échecs, en partenariat avec la Fédération ivoirienne et Chessbase, organise un grand tournoi en ligne le 16 mars prochain. Cet événement, qui est une première, a pour but de promouvoir cette discipline en Afrique. 

Le tournoi, entièrement gratuit, débutera à 13h30 (GMT+0) sur le serveur de jeu Playchess.com (à la salle de jeu ‘Emanuel Lasker Arena’). Il se jouera en 9 rondes et chaque joueur possédera 5 minutes +2 secondes par coup lors de chaque partie. 

Holger Lieske, administrateur principal de Playchess sera présent pour arbitrer. 

De nombreux champions ont déjà confirmé leur participation. Coté Togolais, la plupart des membres de l'équipe nationale, qui participera aux Olympiades 2014 en Norvège, ont répondu à l’invitation. Citons, notamment, Henri Dongo (vice champion du Togo), Adama Ephoevi-Ga (3eme du championnat du Togo), Bruno Botsoe (4e du championnat du Togo), Enyonam Sewa Fumey (1er au classement Fide Togolais), Mihail Strovsky (2eme au classement Fide togolais), ou encore Yaovi Neglo. 

De nombreuses délégations africaines seront représentées : Ghana, Tunisie, Algérie, Mauritanie ainsi que des joueurs français réputés comme Marie Sebag et Christopher Debray.

Un niveau très élevé pour ce tournoi.

Plus d’infos ici

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.