Velud en appelle à Blatter et Platini

13/02/2010
Velud en appelle à Blatter et Platini

Hubert Velud, le sélectionneur du Togo, commente pour RMC Info l’exclusion de son équipe par la Confédération africaine de football pour les deux prochaines éditions de la CAN. Et en profite pour donner des nouvelles du gardien de but Kodjovi Obilalé, gravement blessé lors de la fusillade dont a été victime le bus des Eperviers le 8 janvier à Cabinda.
Hubert Velud, comment vivez-vous cette sanction?


C’est ahurissant ! Personne ne peut comprendre une telle décision. Je pense qu’il s’agit d’un règlement de comptes politique. Les deux familles des défunts ont porté plainte au Tribunal de Grande Instance de Paris, et juste après la sanction de la CAF est tombée.



Les dirigeants togolais vont-ils porter réclamation devant le Tribunal Arbitral du Sport ?


Des réunions sont programmées. Je ne peux pas trop rentrer dans les détails. Mais à partir de la fin de la semaine prochaine, nous pourrons vous en dire plus. Bien évidemment, nous préparons la riposte, avec une contre-attaque juridique.



Si vous faîtes appel, est-il suspensif et pourriez-vous joueur la CAN ? 


Je pense que oui, mais je dispose de très peu d’informations. Si nous faisons appel, avant le 20 février, date à laquelle aura lieu le tirage au sort des éliminatoires de la prochaine CAN, nous serons apparemment présents dans le tirage.



Pourquoi ne faites-vous pas appel à la solidarité africaine, auprès des autres nations ?

Je fais appel à tous les pays frères africains. Je sais que notre capitaine Emmanuel Adebayor essaye de mobiliser des stars telles que Drogba, Essien, Eto’o ou Kanouté. Mais je ne sais pas où en est cette action. Mais surtout, je me tourne vers les deux grandes instances du football que sont la FIFA présidée par Joseph Blatter et l’UEFA par Michel Platini, en espérant qu’ils ramènent la CAF à la raison. Je leur ai demandé s’ils cautionnaient moralement une telle décision, et pour le moment je n’ai eu aucune réponse.



Ce rapatriement a eu lieu dans un contexte très politique…


Il ne faut pas oublier l’aspect culturel et traditionnel de la chose. Au Togo, il y a trois jours de deuil national, et nous n’allions pas aller contre ça. C’est pour cela que nous somme rentrés, dans un premier temps. Puis, peut-être qu’au niveau de la sécurité, le gouvernement du Togo avait des informations que nous n’avions pas. Oui, tout est politique. Mais partout en Afrique, les fédérations ne peuvent rien faire sans le soutien financier de l’Etat. Trouver l’excuse politique me parait un peu gros car c’est tellement évident.



Pouvez-vous nous donner des nouvelles du gardien de but, Kodjovi Obilalé, grièvement blessé lors de l’attaque ?


Les nouvelles sont très bonnes. Il est toujours en Afrique du Sud. On attend que ses plaies soient totalement cicatrisées et il devrait revenir en France d’ici une dizaine de jours.
© RMC

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.