A toute vitesse

11/12/2014
A toute vitesse

Le haut débit est bien là mais le réseau filaire est à moderniser

‘Nous avons un problème d’infrastructures, nous avons un problème de coût et nous avons un problème de qualité’.

A l’ouverture du Forum national sur la gouvernance de l’internet au Togo jeudi, le président de I’internet Society n’a pas mâché ses mots.

Pour Gilbert Josias Kavégé, il est urgent d’offrir aux internautes un cadre rénové. Ce rendez-vous auquel participent des membres du gouvernement, les opérateurs télécoms, les fournisseurs d’accès à internet, le monde de l’éducation et des représentants de la société civile doit être l’occasion de contribuer à une stratégie de promotion nationale des nouvelles technologies. 

Différents ateliers sont organisés sur des thème axés autour de l’utilisation d’internet : accès des utilisateurs en zone rurale, mobilité, haut débit, cybercriminalité, etc…

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique s’est engagée à faire baisser le prix des abonnements et à raccorder de plus en plus de villes et villages de l’intérieur du pays.

Si le Togo est effectivement raccordé au câble sous-marin à fibre optique, les débits sont en dessous des attentes en raison d’une infrastructure filaire ancienne.

Le processus de modernisation est enclenché mais ne pourra être mené en quelques mois.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.